La bonne idée : Voyager dans le monde sans quitter New York
Les New Yorkais sont champions de staycation : voyager dans le monde sans quitter New York. Découvrez l'éventail de cultures qui modèlent la ville.
voyage, soleil, blog voyage, blog, du soleil dans les poches, que faire, ou aller, que voir, découverte, évasion, balade, excursion, périple, travel, travelblogger, passion voyage, aventure, blogueur, blogueur couple, blogueur voyage, julien et sonia
16241
post-template-default,single,single-post,postid-16241,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,columns-4,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive
Voyager dans le monde sans quitter New York - Skyline

New York : voyager sans quitter la ville

Vous connaissez le principe de staycation ?                             Voyager dans le monde sans quitter New York

New York en est la capitale. Partir en vacances (vacation) en restant dans la ville (stay).

Et c’est vrai que dans la grosse pomme, il y a tellement de quartiers ethniques différents et de cultures qui se côtoient, qu’on peut facilement faire le tour du monde en déambulant simplement dans les rues.     Voyager dans le monde sans quitter New York

Laissez New York vous ouvrir les portes du monde !               Voyager dans le monde sans quitter New York

Voyager en Chine à Chinatown

Il y a des quartiers chinois dans toutes les grandes villes du monde mais celui de NYC dépasse de loin ce que l’on peut voir ailleurs. Pour être allés en Chine, on a vraiment l’impression de s’y retrouver à NYC. Les rues grouillent d’animation et foisonnent d’enseignes chinoises, de spécialités, fruits exotiques et de lanternes rouges. Même les odeurs, parfois…particulièrement odorantes….y sont !   Voyager dans le monde sans quitter New York
N’hésitez pas à quitter les grosses artères, à entrer dans une herboristerie pour voir des concombres de mer séchés, mangez des dim sums et des Durian (vous serez pas cap c’est sûr).

Comme une envie d’encore ?

Si vraiment vous voulez pousser la sensation un cran au dessus, allez sous le Manhattan bridge, sur 75 East Brodway. Il existe un supermarché improbable qui vend des grenouilles et des tortues vivantes, et des légumes (ou fruits??) qu’on vous défie d’identifier (vous ne pourrez pas tricher, tout est écrit en chinois).

Voyager en Amérique Latine dans Spanish Harlem

On s’y est baladé un jour de pluie donc autant vous dire qu’on n’a pas vu grand chose ni grand monde. Mais on voulait le voir d’abord parce que « Maria Maria » de Santana et aussi parce qu’on avait entendu que les tacos étaient excellents et ne coûtaient rien (On confirme ! Allez à El Aguila – 137 E 116th street, angle de Lexington avenue).
La majorité des habitants est portoricaine ou mexicaine et le quartier donne une impression de pauvreté (encore plus quand il fait gris, froid, qu’il pleut et qu’il n’y a personne dans les rues. Ça fait rêver.).
En passant, arrêtez vous au Graffitti Hall of fame. C’est un mur d’école où les plus célèbres ont laissé leur griffe (c’est au croisement de Park avenue et de 106th street. C’est ouvert au public uniquement quand l’école est fermée).

Voyager en Afrique dans Little Senegal

Toujours dans le big quartier de Harlem, ce quartier transporte dans un monde où musique douce, encens et femmes habillées en boubous plantent le décor.                    Voyager dans le monde sans quitter New York
Ce n’est pas très étendu, et on peut se télé-transporter au Sénégal de Frederick Douglas Boulevard à Malcom X boulevard. D’ailleurs, vous y verrez la mosquée dans laquelle Malcom X officiait dans les années 60.

Voyager en Corée à Koreatown

Ou K-town pour les vrais 😉                                        Voyager dans le monde sans quitter New York
Le quartier, au pied de l’Empire State building, est petit et les immeubles sont hyper serrés, ce qui donne une atmosphère grouillante au quartier.
Quand il est 22h à New York, il est midi le lendemain à Séoul. Du coup, les commerces New-Yorkais qui travaillent avec la Corée doivent rester ouverts toute la nuit pour assurer la liaison. C’est tout bénéf pour nous, qui pouvons savourer 24/24 l’ambiance exotique et tellement animée du quartier !       Voyager dans le monde sans quitter New York

Voyager en République dominicaine

Bon perso, j’ai un faible pour les bananes plantains. Mais genre, un vrai, gros faible.
Du coup, on a fait un détour, l’air de rien, par Washington Heights, au Nord de Manhattan, histoire de visiter le quartier dominicain de la ville. La très longue rue de Broadway est ici peuplée de resto latinos. On entend les sons de meringué dans les rues et parler anglais semble complètement inutile.
Maîtrisez l’espagnol ou taisez vous 🙂                                                 Voyager dans le monde sans quitter New York
Ah et bien sûr, faites vous péter le bide de boissons coco et de bananes plantains !

Voyager en Italie dans Little Italy

Déception de chez déception, le little Italy de Manhattan est une attraction touristique sans charme.
Evidemment, comme toujours, il faut sortir de Mulberry street, l’artère principale et se perdre dans les rues autour pour quitter l’ambiance touristique mais même là, on n’a pas été séduits.
Il parait que le « vrai et authentique » little Italy se trouve sur Arthur Avenue, dans le Bronx.
On n’a malheureusement pas eu le temps d’y aller, ce qui nous donne une bonne excuse pour revenir.

Voyager dans le monde sans quitter New York

Voyager en Pologne à Greenpoint

Bon autant vous dire que ça ne parait pas évident comme ça, au premier abord. Si on ne nous l’avait pas dit, on ne l’aurait clairement pas deviné tous seuls…
Greenpoint est ce « borough » branché de Brooklyn où les hypsters ont élu domicile et où les bars branchés côtoient les boulangeries françaises et les charcuteries.                                     Voyager dans le monde sans quitter New York
Mais, si on cherche bien et qu’on vise les rues de Kent street, Guernsey street ou encore Banker et India street, on peut trouver de belles surprises. Comme par exemple ce beignet à la prune de fou à Rzeszonwska Bakery (948 Manhattan avenue).

Voyager dans le temps dans le quartier juif de Williamsburg

Là ce n’est plus du dépaysement c’est un monde à part. J’adore !
En se perdant dans les rues, on s’est retrouvés dans ce quartier complètement improbable où l’on s’est sentis limite intrusifs.
Ici, à Williamsburg, se trouve le quartier juif ultra orthodoxe de NYC.

Quand la tradition est maître mot

On se rend vite compte que la tradition règne et que le style de vie New-Yorkais n’a que peu d’influence sur les habitants du quartier. On dirait que rien n’a changé depuis…toujours.
Les hommes sont vêtus de noir et portent un chapeau duquel leur mèches torsadées ressortent.
Les femmes arborent une tenue sombre avec jupes en dessous du genou et sortent dans la rue coiffées d’une perruque si elles sont mariées.                                                       Voyager dans le monde sans quitter New York
Les bus jaunes semblent être la seule folie colorée du quartier et les enseignes et autres panneaux sont écrits en Yiddish (ou en Hébreux? En fait j’avoue que je ne sais pas…)
Il y a peu de touristes par ici, ce qui ajoute à l’authenticité de l’endroit.

Voyager aux Antilles à Brooklyn

Si je vous dis « Bob Marley Boulevard » vous vous voyez où? Parce qu’ici, dans le quartier de Flatbush à Brooklyn, on respire l’air des antilles à plein poumon.
En venant ici, on quitte le Brooklyn branché et bobo pour être dans un environnement plus exotique.
L’aventure se passe entre Flatbush et Nostrand, sur Chruch avenue. Ce n’est pas immense, mais ça nous transporte direct au soleil.
Les communautés Haitiennes et Jamaiquaines se côtoient dans une ambiance chaude et colorée.

Il y aussi…  Voyager dans le monde sans quitter New York

Les communautés d’Asie et d’Amerique Latine qui offrent un paysage éclectique dans le Queens.
On dormait à deux pas de là donc on a eu l’occasion d’y passer mais pas assez longtemps pour vous en parler.
Mais ça vaut le coup d’aller voir plus en détails ce que le quartier a à offrir.

Lorsqu’on se gargarise de l’air de toutes ces cultures, on réalise avec joie la diversité sans limite qu’offre New York et la tolérance dont elle fait preuve envers toutes les cultures et toutes les religions.
On aime !

Et maintenant que vous faites du staycation vous aussi, continuez sur votre lancée et découvrez comment quitter les chemins touristiques pour vivre New York comme un New-Yorkais

4 Comments
  • Marie
    Posted at 10:11h, 27 septembre Répondre

    super intéressant, vraiment top cet article

    • Sonia
      Posted at 16:06h, 27 septembre Répondre

      Ravis que cet article te plaise Marie ! 🙂

  • Salia
    Posted at 08:38h, 27 septembre Répondre

    Stupéfaite de découvrir la multitude de communautés qu’offre New-York.
    Maintenant que le staycation est désormais dans mon vocabulaire, a moi de le vivre!

    • Sonia
      Posted at 16:06h, 27 septembre Répondre

      Et on a hâte que tu nous racontes les « mondes » que tu as visités 🙂

Post A Comment