Les Onsens : spas japonais surprenants ⋆ Du soleil dans les poches
Blog de voyage, périples et city trip autour du monde.
voyage, soleil, blog voyage, blog, du soleil dans les poches, que faire, ou aller, que voir, découverte, évasion, balade, excursion, périple, travel, travelblogger, passion voyage, aventure, blogueur, blogueur couple, blogueur voyage, julien et sonia
15247
post-template-default,single,single-post,postid-15247,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,columns-4,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Les Onsens : spas japonais surprenants

On a testé les onsens

On ne peut malheureusement pas poster de photos d’onsens puisque prendre des photos dans ces lieux publics est interdit. Mais on vous propose de supers gifs animés à la place. La chance !

Pour la minute intello, un onsen (« source chaude ») est un bain thermal japonais. Il s’agit de bains chauds, intérieurs ou extérieurs, dont l’eau est issue de sources volcaniques parfois réputées pour leurs propriétés thérapeutiques.

Les onsens sont généralement communs, et non mixtes. Pourquoi ? Onsens

Parce que l’on s’y baigne nus pardi !
Oui.
Nus.
Sans maillot de bain donc. Onsens

surprise les onsens : spas japonais surprenants

On s’est d’abord dit que nôoôoôon, hors de question, tous nus la honte !.. Puis y aller chacun de notre côté parce que c’est non mixte aucun intérêt… puis de toute façon on a des spas en France c’est pareil en habillé. Onsens

giphy (1)

Et puis en fait…

Quelques jours suivants cette décision non négociable, nous sommes allés faire l’ascension du mont Takao. Non pas que ce soit l’Himalaya mais nous avons quand même posé le pied sur la montagne la plus visitée au monde ! Montagne dont le sommet culmine à 600 mètres d’altitude…. Bon. C’est une montagninette soit. N’empêche qu’à la fin de la journée, on était fourbus (si ce terme s’utilise encore).

Et ô hasard, ô lavieestbienfaite, qu’est ce qui nous attendait au bas du Mont Takao ?! Un onsen ! onsens

Face à ce revirement incroyable de situation, nous avons été forcés de mettre notre réflexion initiale de côté pour finalement conclure que les onsens c’est très réputé au Japon, c’est traditionnel, c’est typique, et c’est une vraie expérience en soi. Après tout, les japonais en raffolent, et on en trouve dans tout le pays. Ce n’est peut être pas pour rien… ? Et puis on est fatigués de notre marche, l’excuse est largement assez valable à elle seule.

Il faut bien avouer qu’au delà de la fatigue, c’est la curiosité qui nous a poussé à franchir les portes de cet établissement. onsens

Je ne décrirai pas l’accueil, qui, évidemment et une fois de plus, a été irréprochable et j’en viendrai au sujet brûlant de cet article : alôoôoôors ?! Ca donne quoi un onsen vu de l’intérieur ?!

Et bien……Il y a la première demi-heure et il y a le reste du temps passé là-bas.

(Je ne peux pas raconter ce qu’il s’est passé chez les hommes mais comme Julien a hoché la tête a tout ce que je lui ai raconté, il semblerait que ce soit la même chose….)

La première demi-heure dans un onsen :

En haut des escaliers, Julien est parti à droite, j’ai poussé la porte de gauche, direction les vestiaires pour femmes. Première vision en poussant la porte : 2 femmes d’un certain âge, nues. Bien. Pas de panique, je sais ce que c’est hein, j’ai déjà vu je suis pas neuneu ! Bon mais moi je n’étais pas préparée psychologiquement à tomber la chemise aussi rapidement… Tant pis, allez, hop, vêtements enlevés, serviette de bain autour de moi, je m’aventure enfin dans l’onsen intérieur. Visiblement, on ne s’encombre pas du superflu ici. Et visiblement, la serviette de bain appartient au superflu.

Une grande pièce, chaleureuse et très calme, toute faite de bois, accueille les nouveaux venus.

Je me plonge dans mon 1er bain, à 40°C. Une femme est déjà là mais personne ne se regarde. Moi non plus je ne regarde personne…Enfin…. Pas directement en tout cas…mais je suis humaine ! Et tout ça c’est nouveau pour moi ! Et tout cet environnement peu commun et tout et tout…mes yeux regardent, pas moi. Moi, je fais comme si j’étais une habituée des lieux.

Je m’installe donc, raide comme un piquet, et j’essaie de ne penser à rien dans mon bain bouillant. Deux autres femmes se joignent à nous. Puis, la première femme qui était là avant moi se décide à sortir du bain. Elle semble très pudique, car elle ne s’est pas encore relevée de son bain que sa serviette couvre déjà le devant de son corps. Et quand elle pose un pied sur le rebord du bassin, surpriiiiiiiise ! Mes yeux trainent (oui j’ai le droit c’est une première pour moi ! Que celui qui n’a jamais été curieux me jette la première pierre !) Je remarque que quelque chose n’est pas à la bonne place. En tout cas, elle a quelque chose que je n’ai pas et que je ne m’attendais pas à trouver là…

surprise etonnement gif

Avec ces japonais, je ne sais plus ce qui est normal et ce qui ne l’est pas ! Soit cet homme étourdi s’est trompé d’onsen et ne l’a toujours pas noté (ma naïveté est sans limite) soit cette femme est en devenir et il se considère d’ores et déjà comme des nôtres…

Ma réaction ? Je reste là, encore plus raide comme un piquet, à me dire « jouons la ouvert d’esprit ». Je ne sortirai de ce bain que 20 minutes plus tard, temps nécessaire de décantation des émotions.

Voilà pour la première demi-heure, phase d’exploration et de découverte dans un univers particulièrement nouveau.

Après ½ heure :

Passé ce moment où se sont mêlés gêne, surprise, curiosité et observation discrète, l’atmosphère s’est détendue petit à petit. Ou alors c’est moi.

En fait, il suffisait de respirer un coup pour s’apercevoir qu’il n’y a pas lieu d’être mal à l’aise ici.

Il semble que les onsens fassent partie intégrante de la culture japonaise et cela se ressent. Tout paraît naturel, personne ne se jauge ou ne se juge. Chaque japonaise fait sa vie et déambule de bassins en bassins, en discutant des derniers potins j’imagine… ? Et encore ! Ces jap’ sont tellement polis et respectueux de tout que je suis sûre qu’ils ne se permettent pas de gossiper ou de critiquer entre potes ! Ils ne savent pas ce qu’ils ratent…

L’atmosphère est très sereine, calme et reposante. L’eau de certain bassin monte jusqu’à 42° et l’on a du mal à y rester. Cela oblige à détendre le corps au maximum, et par là même, l’esprit. Car c’est vrai qu’après 1 heure passée dans cet endroit paisible, non seulement le corps est reposé mais le cerveau mouline moins aussi. On lâche prise et la sensation est délicieuse.

Il semble que le temps passé dans cet endroit soit un instant sacré pour les japonais. Ils prennent soin de savourer ce moment hors du temps comme si c’était une source d’énergie, une bulle paisible où l’on recharge véritablement et profondément les batteries.

 

 

Mon plaisir à moi est d’avoir goûté une nouvelle saveur de la culture japonaise. Plonger, l’espace d’un instant, dans un environnement ou l’on est seul au milieu de tous. Pas de repères, pas d’autres occidentaux, pas de discussions en anglais ou en français, et pas de présence qui nous connait ou qui nous rassure. Dans un milieu exquis. Un moment de détente absolu (après la première demi heure………… 🙂 )

Si vous souhaitez vous sentir Tokyoïte dans l’âme, nous vous conseillons d’aller jeter un oeil sur l’article Les 10 incontournables pour se sentir « vrai » Tokyoïte. Une liste non exhaustive des lieux à fréquenter ou activités à faire que seuls les Tokyoïtes font.

No Comments

Post A Comment