Qui sommes-nous? Comment voyage Du soleil dans les poches?
Bloggueurs voyage, Ju&So vous emmènent vers des destinations excitantes et dépaysantes. Découvrez-en davantage sur eux et sur leur passion du voyage.
dusoleildanslespoches, presentation, couple, voyage, digital travel, qui sommes nous,
14677
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-14677,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,columns-4,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Les 3 infos incroyables qu’on peut vous révéler sur le voyage :

 

Voyager n’est pas (forcément) cher

L‘aventure est la plus exaltante des routines

Le monde est loin d’être aussi dangereux qu’on ne veut le croire

Nombre de pays visités : 30+

Destinations préférées : Birmanie, Mongolie, Japon, Suède et Etats-Unis

Pays qu’on rêverait de visiter : Canada, Birmanie, Brésil, Maldives, Papouasie Nouvelle guinée, Mongolie, Australie, Patagonie, Antarctique, Islande.

Sonia

« Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » Disney. Me la faites pas, vous connaissez la phrase par cœur vous aussi. Des princesses à l’entourage réel, tout le monde m’a affirmé que pour être heureuse, je devais cocher les cases. Du coup, j’ai été diplômée d’une grande école, j’ai signé un CDI, j’ai trouvé un appartement, j’ai trouvé le (grand) amour et…. Et j’ai réalisé que mon stylo n’avait plus d’encre pour cocher cette fameuse case « et ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ».

J’ai aussi réalisé que mon CDI faisait la fierté de ma mamie, pas la mienne. Et bizarrement, pas mon bonheur non plus. Quant aux enfants….comment dire… J’étais en train de vivre le rêve de quelqu’un d’autre.
Moi mon rêve, c’est être exploratrice. C’est imaginer être vieille, me retourner sur ma vie et me dire « j’ai fait ce que je voulais faire et je suis exactement là où je veux être ».

N’ayant pas de potentiel d’évolution dans mon job en tant qu’exploratrice, j’en suis partie (après 2ans de réflexion et d’économies…). 10 jours après, Julien et moi étions dans l’avion, direction les grands espaces du Nevada. Temps du voyage…. Indéfini. Nous avons passé une année merveilleuse sur les routes du monde. Le seul mot d’ordre, c’était slow travel. Prendre le temps de connaître un endroit, de rencontrer des gens, de vivre la vie locale plus que de faire une visite-éclair. Nous voulions laisser libre court au temps.
Un an après, nous sommes revenus non sans peine. Et nous repartons, souvent. Je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais je sais que le voyage est le fil conducteur de ma vie et c’est cette idée même qui me plait.
A travers ce blog, j’espère vous inspirer à vivre la vie que vous aimez. Et vous donner envie de chercher l’extraordinaire, pas moins.

Julien

C’est le moment où il faut s’accrocher :  je suis comédien, joueur de poker, footballeur et de surcroît parisien. Critiquez pas, personne n’est parfait.

Le voyage est un fil rouge dans ma vie, un besoin. Dans le même temps, depuis une petite  dizaine d’années, j’ai ressenti un manque véritable. J’avais une vie bien remplie mais toujours cette sensation de vide. J’ai toujours éprouvé le besoin de lâcher-prise, sans trop savoir comment m’y prendre.

Cette recherche a été en toile de fond pendant 5 ans et un jour,  j’ai eu le déclic.  Je voulais partir, un an,  sans montre, sans destination, sans savoir où demain me mènerait et j’ai goûté à ce fameux « ici et maintenant ». Partager avec les gens, découvrir l’autre, retrouver une simplicité de vie, s’accepter tel que l’on est et laisser sortir ce qu’il y a au fond de nous …

C’est un sentiment que je souhaite à tout le monde. Je veux partager ça avec vous. Vous montrer ce que j’ai vu, vous dévoiler nos coins de Paradis, partager nos coups de cœur et nos expériences insolites en espérant vous faire ressentir une infime partie de ce que le voyage procure. Et qui sait, vous aurez peut-être envie d’y goûter vous aussi…. ?

Pourquoi voyager et pourquoi si loin ?

Imaginez-vous entrer dans une immense confiserie, avec des bonbons du sol au plafond, et que l’on vous dise de ne choisir qu’un seul bonbon, celui que vous avez l’habitude de manger, dont vous connaissez la saveur par cœur.
Il y a toutes ces couleurs flashy, ces odeurs sucrées, ces formes jamais vues et vous, vous n’êtes qu’un spectateur, et frustré en plus. Horrible hein?
C’est l’effet que ça nous fait si l’on ne peut pas voyager.

Le monde est une explosion de couleurs, de saveurs, d’odeurs. Il y a ces fleurs aux formes improbables, ces animaux puissants ou bizarres, ces gens dont la bonté nous réapprend à vivre. Et surtout, surtout, il y a ces choses, plus grandes que nous. Des paysages ou des expériences qui nous dépassent, qui vont toucher quelque chose en nous que l’on ne soupçonnait même pas. Le monde a ce pouvoir de décupler les émotions. S’émerveiller devient une drogue. Un besoin. Un bonheur que l’on veut sans cesse ressentir. Plus on en voit, et plus on veut en voir. La curiosité s’affûte, l’esprit s’ouvre, les langues étrangères deviennent une mélodie que l’on veut réécouter, encore et encore.
Nous sommes curieux de découvrir les terrains de jeu infinis que le monde a à offrir. Nous voulons apprendre, comprendre le monde du point de vue de quelqu’un d’autre, nous challenger, sortir de notre zone de confort dans laquelle le risque d’engluement est fort.
Et dans ce tourbillon, peut-être arriverons-nous à vous emmener avec nous ?
Peut-être pouvons-nous vous montrer quelque chose que vous n’avez jamais vu ? Vous inspirer pour vos prochaines vacances ? Vous donner la patate avec nos histoires ? Peut-être même qu’on pourrait vous donner le sourire ? On espère juste vous transmettre un peu de notre bonheur et vous démontrer que le voyage, quand même, c’est cool.

Voyager toujours, partout

Vous la connaissez cette sensation particulière lorsque vous atterrissez quelque part, que vous ne connaissez ni la langue ni le lieu, et qu’il faut se repérer pour effectuer son premier déplacement ? On est perdus.
C’est une excitation mêlée à la fatigue du voyage et à l’impatience de découvrir le monde qui nous entoure. Un sentiment puissant d’euphorie.

Atteints de voyagite aigüe, nous n’avons pas d’autre choix que de booker régulièrement des vols pour ici…ou là. Et heureusement pour notre santé, le monde est grand. Ce qui nous laisse encore pas mal de possibilités de cliquer sur “réserver” et de crier notre cri de joie (intérieurement hein, on est des malades discrets).
Alors voilà, il y en a qui collectionnent les timbres, d’autres des petites cuillères, nous ce sont les destinations. Et cette année à été fabuleuse pour des collectionneurs comme nous, puisque nous avons réalisé un rêve : faire un road trip. Pendant une année, nous avons parcouru l’Asie et un bout d’Amerique. Nous prolongeons ces moments enchanteurs aujourd’hui, en partageant notre bulle avec vous.

Du soleil dans les poches pour tous les types de voyageurs

On le sait tous, il y a autant de façons de voyager que de lecteurs qui lisent ce blog.

Il y a les papilloneurs, toujours à droite à gauche, amateurs de city trip en week-end et de courts voyages ici et là.

Il y a les nomades, qui font du voyage un mode de vie, vagabondant de rizières en déserts et se nourrissant exclusivement (ou presque) des atmosphères de chaque pays.

Il y aussi les kangourous, sautant d’un avion à l’autre, visitant 15 villes de 15 pays différents en 10 jours. Chacun son plaisir….

Et puis il y a les rêveurs. Les rêveurs ont un travail, une vie de famille ou une vie sociale bien remplie. Ils aspirent à partir…un jour…. Ils se perdent dans les blogs voyage comme on se perd dans les rayons d’une boutique. Regardent les photos d’ailleurs avec gourmandise et s’imaginent en haut du Machu Pichu avec un lama ou au fond des océans avec une tortue géante. Ils rêvent de soleil, de couleurs éclatantes et de liberté nomade.

Mais au fond, ce n’est pas le moment, ça ne leur correspond pas, pas dans ces conditions. Et c’est Ok comme ça.
On n’est pas là pour vous rabâcher qu’il faut partir, qu’il faut tout quitter et vivre à l’autre bout du monde pour réussir sa vie. Même si c’est quelque chose qui résonne en nous et que l’on a envie de vous crier, si vous ne l’avez pas (encore) fait, c’est sans doute parce que, oui, vous avez raison, ce n’est pas encore votre moment, votre rythme, votre envie profonde.

Pour autant, voyager depuis votre bureau ou votre canapé est toujours possible et vous offre, quoi qu’on en dise, une petite bouffée d’évasion qui stimule l’imagination et qui fait du bien à l’âme. On le sait, on continue de vivre ça, entre deux voyages.

Alors voila, ce blog il est pour les papilloneurs qui recherchent une idée cool où passer quelques jours, pour les drogués de liberté qui se demandent what’s next et pour les rêveurs, qui veulent regarder par la fenêtre (il se trouve en l’occurrence que c’est la fenêtre de l’ordinateur mais vous avez l’idée) et y voir de jolies choses.