Tour des Annapurnas - Du rêve au cauchemar dans l'Himalaya
La nature offre des couleurs par millier et la flore change à mesure que nous montons en altitude. L'Himalaya offre des paysages à couper le souffle
Himalaya
15351
post-template-default,single,single-post,postid-15351,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,columns-4,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

2 – Tour des Annapurnas (Himalaya) – Du rêve au cauchemar

De chiens fous …

Aujourd’hui était notre premier jour de marche. On aurait pu choisir de marcher pendant 5h voire 6h et de dormir dans un village-étape ce soir, mais non. Nous on est plus forts que tout et il faut toujours qu’on pousse davantage. Donc quitte à bien se tuer dès le début, on a choisi de marcher pendant 8h pour rejoindre le village de Tal. Himalaya

Après une nuit qui a commencé à 21H30, nous partons, gonflés à bloc, à 7H30. Rien ne pourra nous arrêter aujourd‘hui et on est très fiers de le faire comprendre à notre guide en courant devant lui. Himalaya

Ça, c’était ce matin. Himalaya

… à vieux croulants !

Ce soir, c’est une autre histoire. Je tremble, j’ai froid, j’ai les pieds en compote. Julien a à nouveau mal à sa cheville, et a le ventre en vrac. Je ne continue pas parce que je crois que l’idée principale est là, mais je terminerai par cette sage conclusion : 8h de marche, c’était ambitieux. Himalaya

On est pourtant hypers contents de notre journée, du challenge relevé, des paysages découverts, de l’ambiance avec notre guide et notre sherpa.

A la découverte de paysages magnifiques dans l’Himalaya

La nature offre des couleurs par millier et la flore change à mesure que nous montons en altitude. Nous en prenons plein les yeux pendant 8h, durant lesquelles rien ne se ressemble.

Les villages que nous traversons sont faits de pierres et de paille. On se demande comment les habitants ont eu l’idée de venir habiter dans des coins si reculés. Mais à bien s’y attarder, je crois que l’on peut comprendre. Lorsque l’on se pose un peu, le calme si reposant et la vue immense qui s’offre aux villageois représentent un très joli trésor. Nous croisons biquette, adorable avec ses longues oreilles et elle nous occupe de longues minutes. Les chèvres sont la principale espèce élevée par les villageois des zones montagneuses et rurales. Elles constituent un apport précieux en nourriture et en laine.

La plupart des gens ne prêtent pas attention à nous. Les enfants nous envoient des Namaste plein d’entrain et leurs sourires font l’effet d’un petit carburant pour nous aider à repartir. Himalaya

Biquette dans les Annapurnas - Himalaya (Nepal)
Paysages tour des Annapurnas - Himalaya (Nepal)

Le midi, nous nous arrêtons dans une petite guest house pour déjeuner. Pour la première fois, nous décidons de manger à la Népalaise. Un dal bath à la main. Il est délicieux et d’autant meilleur qu’il est mangé avec les doigts. J’ai une pensée moqueuse et pleine de revanche pour toutes ces grandes personnes, qui m’interdisaient petite de manger avec les doigts. Gnark !

Euh…et donc…on dort là?

Ce soir, nous dormons dans une guest-house qui a de l’eau chaude et les W.C dans la chambre. Alleluiha on ne pouvait rêver plus grand luxe ! En plus, elle est super jolie cette guest house rose et bleue on dirait un bâtiment de dessin animé. Himalaya

Bon, l’euphorie n’aura duré que le temps de le dire….en réalité l’eau est glacée et les toilettes sont des W.C turcs sans papier w.c. Et les fenêtres laissent passer le vent froid. Et il n’y a pas d’électricité. Himalaya

Guest house Tal - Himalaya (Nepal)

Et pour parfaire le tableau déjà magique, on est 2 à avoir le bideenvrac. C’est ce soir que Julien a choisi pour donner le coup de grâce : malade à la mort toute la soirée et toute la nuit. Je vous passe les détails parce que je suis une fille hyper cool mais je dirai simplement que je n’avais jamais vu un truc aussi violent. Ses évanouissements ont fini de me faire flipper définitivement. Et en montagne, la nuit, sans réseau, sans électricité, sans médicament approprié et sans aide des guides qui sont perdus face à une telle situation………le temps parait très, mais alors TRES long. Himalaya

Pour suivre cet fol’aventure de 3 jours, (au lieu de 10 jours oui oui) où chaque jour à son lot de poisse :

Jour 1 : Tour des Annapurnas (Himalaya) – Le bus c’est déjà l’aventure

Jour 3 : Tour des Annapurnas – retour à la case départ

No Comments

Post A Comment