10 incontournables à faire et à voir lors de votre première visite à Tokyo
On vous emmène avec nous sur cette autre planète, intrigante et fascinante. Tokyo, entre tradition et technologie est une ville hors du commun.
Tokyo
15427
post-template-default,single,single-post,postid-15427,single-format-standard,ajax_updown_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,columns-4,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive
Tokyo et son quartier de Shinjuku

10 incontournables à faire à Tokyo

D’abord, on vous présente :

Tokyo, capitale du Japon, fait tout en grand.

  • C’est la plus grande préfecture du Japon….
  • … et la plus grande mégapole au monde avec ses 40 millions d’habitants
  • C’est aussi la ville la plus visitée des touristes se rendant au Japon
  • Les 23 arrondissements qui la composent sont davantage des villes dans la ville
  • La ville dispose d’une structure architecturale inégalée
  • Des centaines de lignes de transports traversent le cœur de la capitale, offrant ainsi un réseau d’une efficacité redoutable
  • L’une de ses gares est LA gare la plus fréquentée au monde
  • Elle offre une variété de paysages naturels incroyables à seulement quelques minutes (ou heures selon la destination) de son cœur.

Tokyo a été un tel coup de cœur que nous sommes restés y vivre 2 mois et demi.

Malgré cela, nous ne connaissons qu’une infime partie de la ville, dont la densité correspond à 3 fois la taille de Paris et son agglomération !

On vous emmène avec nous sur cette autre planète, intrigante et fascinante.

1 – Le plus grand carrefour au monde – Shibuya

Shibuya est une expérience sensorielle incomparable. Une explosion de couleurs, de styles, de bruit qui ne peut pas laisser indifférent. On n’a pas vraiment vu Tokyo si l’on n’a pas vu Shibuya. Et au beau milieu de ce quartier haut en couleurs, se trouve le fameux Shibuya crossing, le plus grand carrefour au monde. Afin de comprendre toute l’ampleur du monde que brasse ce carrefour, prenez de la hauteur. Allez-y le vendredi soir ou le samedi lorsqu’il y a le plus de monde et installez-vous au Starbucks qui se trouve dans le grand Tsutaya qui surplombe le carrefour. Profitez-en pour vous arrêter voir le chien Hachiko.

Shibuya crossing - Tokyo (Japon)

2 – Les cosplay – Harajuku

Harajuku, c’est le quartier éclectique par excellence. Vous y trouverez la plupart des cafés à thèmes, les boutiques et centres commerciaux en tout genre et la fameuse rue Takeshita. LA rue représentant le grain de folie du quartier. Celle aussi où vous aurez le plus de chances de croiser les cosplays le dimanche. Si vous souhaitez avoir une chance de faire les boutiques à Harajuku, fuyez le week-end. Mais si vous voulez au contraire plonger dans le monde déjanté des jeunes tokyoïtes, arpentez Takeshita le samedi ou le dimanche. Il y a beaucoup plus de touristes mais aussi beaucoup plus de choses improbables à voir.

Cosplay - Tokyo (Japon)

3 – Kabukicho – Shinjuku

Le quartier qui ne dort jamais. C’est lorsque le soleil se couche que Kabukicho révèle son vrai visage. Celui de la fête et de la luxure. Kabukicho est considéré comme le quartier « chaud » de Tokyo. Aucune crainte à avoir cependant, nous sommes au Japon 😉 ! Baladez-vous dans les rues illuminées et animées du quartier pour découvrir le côté coquin des japonais.

Kabukicho - Tokyo (Japon)

4 – Les geishas et la tradition – Asakusa

Fermez les yeux.

Rouvrez les yeux et imprégnez vous de l’atmosphère particulière qui règne à Asakusa. Vous venez d’être transportés dans une autre époque, celle de la tradition, de l’avant guerre, celle des maisons japonaises traditionnelles, des geishas et des temples anciens. Asakusa est le quartier traditionnel préféré des touristes et pour cause. Poser un pied à Asakusa, c’est se transporter dans une autre époque, où la culture Japonaise ancienne à toute sa place. Les bâtiments ayant survécu aux tremblements de terre et aux bombardements de la guerre sont ici.

Pour admirer les geishas, baladez-vous dans la rue de Kannonura. Et ne ratez surtout pas le temple Sensoji, le plus impressionnant  et le plus vieux du quartier.

5 – La vente aux enchères de poisson – Tsukiji

Tsukiji est considéré comme l’un des marchés de poisson (sinon LE marché) le plus important au monde, proposant chaque jour plus de 2000 tonnes de poissons. Le lieu est empreint d’une atmosphère un peu folle, où vendeurs, pêcheurs, manutentionnaires, livreurs et visiteurs se côtoient.

S’il y a bien une chose à ne pas rater, c’est la vente aux enchères de thon qui a lieu tous les matins. Pour avoir une chance d’assister à cette impressionnante rencontre entre vendeurs et acheteurs, levez-vous (très) tôt. Chaque jour, seulement 120 personnes ont le droit d’assister à cet événement très particulier et les touristes sont nombreux à connaître l’adresse.  Un groupe de 60 personnes est admis pour la vente de 5h25 à 5h50 et un second groupe de 60 personnes est conduit pour la vente de 5H50 à 6H15. Les places sont distribuées sur la base du premier arrivé – premier servi. Nous sommes arrivés à 3h30 du matin et nous avons été parmi les derniers à être acceptés, le nombre de visiteurs étant déjà atteint. Vous dormirez sur place, par terre, en attendant. Le jeu en vaut la chandelle.

Gardez seulement à l’esprit qu’il s’agit d’une action commerciale professionnelle et qu’il est donc important de respecter le silence et un comportement discret.

Tsukiji - Tokyo (Japon)

6 – Dormir dans un Manga kissa – alentours des gares

Les manga kissa sont la solution de facilité pour les japonais ayant raté le dernier métro, ayant trop arrosé la soirée ou se levant tôt pour attraper un train. Ils se situent aux alentours des gares et la plupart sont très propres. Dormez-y (enfin essayez 🙂 ). Juste pour vous rappeler ensuite de l’expérience et en sourire. Pour quelques yens par heure, vous disposez d’un mini espace dans lequel vous avez accès à la TV, au wifi, aux mangas (est-il bien nécessaire de le préciser ?) et où vous pourrez « dormir ». Pour les grands…..bon courage.

MangaKissa - Tokyo (Japon)

7 – Assister aux combats de sumos

Une expérience inédite ! Là aussi, levez vous (très) tôt pour espérer obtenir un ticket d’entrée le jour même. Attention la file d’attente est longue ! Nous avons personnellement pris le premier métro le matin, et quand nous sommes arrivés, nous étions dans les derniers à avoir pu obtenir le billet. Les gens étaient déjà sur place depuis bien longtemps.

Une fois le précieux sésame acquis, vous ne regretterez pas cette ambiance si particulière et unique.

Les japonais considèrent certains de leurs sumos comme de véritables divinités !

Combat de sumos - Tokyo (Japon)

8 – Se balader dans le magnifique jardin d’Amarikiyu – Tsukiji

Il est splendide. Ce jardin japonais est un vrai havre de paix au milieu de brouhaha citadin. On se retrouve ici dans un écrin de verdure apaisant, dans lequel la promenade au milieu des arbres centenaires représente une bulle zen très agréable. L’intérêt du parc réside surtout autour du lac Shinori No Ike. Il semble que le niveau de l’eau suive les horaires des marées et fluctue donc régulièrement. Et bien sûr, passez par la maison de thé Nakajima. Idéalement située au milieu du parc avec vue sur le lac et les building alentours, vous pourrez y apprendre la traditionnelle cérémonie du thé.

Vous souhaitez avoir un aperçu aérien du jardin ? Montez au sommet du building Dentsu dont l’observatoire est gratuit.

Jardin Amarikyiu - Tokyo (Japon)

9 – Aller dans un café à thème

Vous n’imaginiez tout de même pas aller à Tokyo sans passer par l’un des innombrables cafés à thème de la ville ? Véritable institution, il en existe des dizaines et vous n’aurez qu’à faire votre choix. Cependant, et bien qu’incontournables à Tokyo, nous étions partagés entre curiosité et doute. En effet, je voyais mal comment on pouvait arborer des animaux dans un espace confiné sans qu’ils soient enfermés.

Nous avons choisi le snake cafe (Shibuya-ku, Jingumae 6-5-6, Sanbo Sogo Bldg 8F). Bien que cela soit impressionnant, voir ces nombreuses espèces enfermées dans des cages et réaliser que la plupart des serpents n’en sortent jamais, nous a quelque peu gâché le plaisir de l’expérience. Seuls les serpents les moins rapides ou les non venimeux sont utilisés pour la démonstration et ces pauvres bêtes ne sortent que pour se faire tripoter et passer de mains en mains. Pour les autres, c’est la prison à vie. On l’a fait une fois, on ne recommencera pas. A vous de voir….

Il existe : le cat cafe, le rabbit cafe, le dog cafe, le bird cafe et le baron cafe, mais encore le snake cafe ou le goat cafe

Snake cafe - Tokyo (Japon)

10 – Karaoké

Le voilà le surkiff des Japonais ! Outre les Patckinko*, ces salles de jeux immenses et bruyantes dans lesquelles les japonais passent le plus clair de leur temps libre, il y a aussi un autre passe-temps qu’il est impossible d’ignorer : le karaoké. Véritable institution dans le pays, on trouve des salles de chant à tous les coins de rue.

Ouverts tous les jours toute la journées, les karaokés proposent des créneaux horaires adaptables à tous les emplois du temps.  
Tentez l’expérience, c’est très drôle et libérateur !

* les patchinko font partie du top 5 de l’économie locale !

Bonus : Se divertir – Odaiba

Les Tokyoïtes sont très joueurs. A tel point qu’ils ont créé une île artificielle dédiée au divertissement, rassemblant centre commerciaux, parcs d’attractions et magasins à thèmes. Lieu d’amusement par excellence vous trouverez le magasin du (très) célèbre Hello Kitty , le parc d’attraction Lego ou Joypolis ou encore le robot Gundam grandeur nature. Et passez par le Rainbow bridge !

Bonus (oui encore) : Admirer les cerisiers en fleur – avril/mai

Malheureusement pour nous, nous avons raté de peu le Sakura. Mais il semble que les paysages offerts par les cerisiers en fleurs soient de toute beauté.

Vous pouvez consulter un calendrier des floraisons sur le très bon site de Kanpai https://www.kanpai.fr/voyage-japon/sakura-cerisiers-fleurs-japon

A Tokyo, vous ne manquerez que d’une chose… le temps !

 

Vous avez déjà visité Tokyo et vous souhaitez maintenant vivre dans la ville de façon plus « locale » ? Lisez « Tokyo : les 10 incontournables pour se sentir « vrai » tokyoïte » 

No Comments

Post A Comment